Version imprimable

Current Size: 100%

Conférence : De la Garonne à l’Euphrate, 50 ans de Recherches sur le Paléolithique de l’Ouest de l’Europe et du Proche-Orient

  • Conférence
  • Culturelle
Localisation
vendredi 17 sept.
Téléphone 05 65 31 27 05
Adresse Foyer Rural 46330 Cabrerets
Organisateur 05 65 31 27 05
Le Centre de Préhistoire du Pech Merle en partenariat avec l’association Préhistoire du Sud Ouest organise une conférence donnée par Monsieur Jean-Marie LE TENSORER, Professeur émérite à l’Université de Bâle (Suisse) : De la Garonne à l’Euphrate, 50 ans de recherches sur le Paléolithique de l’Ouest de l’Europe et du Proche-Orient.

Si l’archéologie préhistorique est née en France au XIXème siècle, tout particulièrement dans le Sud-Ouest où la plupart des grandes cultures paléolithique ont été découvertes et définies, c’est essentiellement à partir du Proche-Orient que le peuplement de l’Europe s’est réalisé. La comparaison de ces deux régions au cours des deux millions d’années de l’aventure humaine éclaire d’un façon étonnante les mécanismes culturels et migratoires de nos lointains ancêtres. Dans cette conférence, Jean-Marie Le Tensorer, à partir de ses propres recherches et des toutes dernières découvertes réalisées, retracera les grandes étapes de l’évolution culturelle et des contacts surprenants établis entre Homo erectus, les néandertaliens et l’Homme moderne.

Jean-Marie Le Tensorer est Professeur émérite de Préhistoire à l'Université de Bâle (Suisse). Ancien doyen de la Faculté des sciences, il en a dirigé l’Institut de Préhistoire de 1981 à 2017. Il est également membre de l'Académie Suisse des Sciences Humaines, dont il a présidé la Commission des datations pendant de nombreuses années. Géologue du Quaternaire et spécialiste du Paléolithique, son domaine de recherche est principalement axé sur le Paléolithique au Proche-Orient (Syrie, Jordanie, Liban et Egypte) et en Europe, plus particulièrement en Suisse et dans le Sud-Ouest de la France. Il a, pendant près de trente ans, réalisé de nombreuses fouilles en Syrie, dans le cadre de son projet international sur le Paléolithique du Désert syrien. Il a découvert en 1996 les premiers restes d’Homo erectus au Proche-Orient. Spécialiste des plus anciennes cultures hors d'Afrique et du problème de l'origine de l’Homo sapiens, Il travaille actuellement sur un nouveau projet concernant l'émergence de l’art et collabore avec son ami et collègue Michel Lorblanchet à l’étude de la grotte de Roucadour (Thémines, Lot).

Entrée libre et gratuite, dans le respect des gestes barrières, du port du masque et du contrôle du passe sanitaire.
Tarifs Min Max Description
Gratuit / /
    • Français
    • English
    • Español