Version imprimable

Current Size: 100%

Des nouvelles de ...

Des nouvelles de ...

La Maison du Parc : le permis de construire a été déposé en décembre. Le Parc a signé avec la Commune de Cœur-de-Causse l’acte final d’acquisition du terrain. Le Parc a adhéré au Pacte régional Bois afin de valoriser le bois local dans la construction. Les marchés avec les entreprises devraient être passés au printemps et la pose de la première pierre est envisagée en juin.

Le Géoparc mondial UNESCO : le Parc a déposé en janvier auprès de l’UNESCO son dossier de renouvellement de sa candidature pour la période 2021-2025. Des experts seront mandaté par l’UNESCO dans le courant de l’été afin de mesurer le travail du Parc et de ses partenaires pour préserver le patrimoine géologique, approfondir les connaissances scientifiques et développer la sensibilisation.

La Réserve nationale géologique : le Comité régional scientifique de protection de la nature (CSRPN – Toulouse) et le Comité national (CNPN – Paris) ont validé le plan de gestion quinquennal de la Réserve en attribuant un satisfécit général à l’équipe de la Réserve pour la qualité du dossier. L’Etat devrait désormais renouveler sa confiance au Parc pour la gestion de la Réserve pour 5 nouvelles années. De son côté, le Parc travaille, avec la Communauté de communes du Pays de Lalbenque-Limogne,  à la possibilité de créer une Maison de la Réserve sur le site du Cloup d’Aural.

La connaissance des eaux souterraines : le Parc va engager dans les prochaines semaines une nouvelle campagne de traçage, la seconde après celle de 2018,sur le Causse de St-Chels, afin de pouvoir préciser sur ce secteur encore mal connu, les directions d’infiltration des eaux vers le Lot ou le Célé et contribuer aussi ainsi à la définition des périmètres de captage. Les communes ont été prévenues de cette action.

L’appartenance au Parc… et au Géoparc : les élus du Parc ont fait le choix de ne pas mettre des petits panonceaux « commune du Parc » sous les panneaux d’entrée dans les villages, panonceaux qui plus est illégaux. Ils ont préféré que le Parc équipe progressivement les communes de totems d’information en centre-bourg. C’est chose faite dans plusieurs communes (Lalbenque, St-Martin de Vers, Boussac, Cabrerets , Rocamadour, Limogne, St-Cirq-Lapopie…). Dernière en date : Cajarc. Le totem est installé devant l’office de tourisme. Il donne à voir sur une face le Parc, le Géoparc et les Chemins de Compostelle et sur l’autre face, l’histoire de Cajarc, son patrimoine et ses hommes célébres.

    • Français
    • English
    • Español