Version imprimable

Current Size: 100%

La phosphatières des Tempories

Ce site vous permettra d’approcher de près une phosphatière exploitée durant la fièvre du phosphate qui frappa le Quercy à la fin du XIXe siècle. Même si la forêt reprend ses droits, vous pourrez observer sur place les quelques traces laissées par l’exploitation minière.

Située à Escamps, route de Bach (D22). N 44°21’38.00’’ E 1°38’59.00’’

Site en accès libre.

 

« Phosphatières » ?

Les phosphatières sont des gouffres qui ont été comblés entre - 50 et - 20 millions d’années par des argiles riches en phosphate. De nombreux restes d’animaux ou de débris végétaux – parfois des animaux vivants – ont pu y être entraînés et ont été fossilisés. Chacune des phosphatières s’est comblée en seulement quelques centaines ou milliers d’années (un temps géologique très court) et indépendamment les unes des autres.

Les « trous à phosphates » sont découverts et mis en exploitation dans les années 1870, et c’est alors une véritable fièvre du phosphate qui s’empare du Quercy. Leur exploitation, destinée à fournir des amendements agricoles, durera une trentaine d’années. L’exploitation des phosphatières a permis involontairement de révéler leur incroyable richesse en fossiles. Les phosphatières du Quercy sont un formidable révélateur de l’évolution de la vie et des paysages dans le Quercy sur plus de 30 millions d’années.

 

Un site paléontologique de référence

La phosphatière des Tempories est un site paléontologique de référence. Les remplissages issus de cette phosphatière ont été datés de –34,44 millions d’années, c’est-à-dire juste avant la “Grande coupure”. Au cours de cet évènement, qui marque la transition entre les périodes géologiques de l’Eocène et de l’Oligocène, de nombreuses espèces ont disparu au niveau mondial et des changements climatiques importants (refroidissement général) sont survenus.

    • Français
    • English
    • Español