Version imprimable

Current Size: 100%

Lecture de paysage à St-Cirq-Lapopie

Profitez de votre visite du village de St-Cirq-Lapopie pour découvrir la « géologie dans le paysage » et les raisons qui ont facilité l’installation des hommes sur ce site remarquable.

Au pied du pigeonnier de Bancourel au-dessus du village (D8).

N 44°27’57.00’’ E 1°39’55.00’’

Site en accès libre.

 

Les traces d’une mer très ancienne…

Au Crétacé (entre -100 et -70 millions d’années), une mer recouvrait toute la partie sud du Massif-Central. Les roches issues de cette période semblent pourtant quasiment absentes sur les causses, érodées par le temps.

 

Les calcaires du Crétacé supérieur sont beaucoup plus riches en sables que ceux, plus anciens, du Jurassique. En s’érodant progressivement les calcaires ont été dissous, et leurs sables résiduels, piégés dans des poches, ont été progressivement cimentés par l’eau.

 

Au cours du dernier million d’années, le Lot s’est enfoncé, dessinant progressivement sa vallée. En dégageant le piton rocheux de Saint-Cirq-Lapopie, il a également mis à jour une poche de sables cimentés du Crétacé qui affleure sous le village de Saint-Cirq-Lapopie.

 

De l’eau « perchée » dans le village

La poche de sables permet à une nappe d’eau « perchée » de s’y développer. Celle-ci permettait autrefois à chaque maison du village d’avoir son propre puits. Cet accès aisé à la ressource en eau a certainement facilité l’implantation du village.

    • Français
    • English
    • Español