Version imprimable

Current Size: 100%

Les pelouses sèches

Las pelenas secas

Issues de siècles d’exploitation par le pastoralisme (activité consistant à faire pâturer de vastes espaces naturels par les animaux d’élevage), les pelouses sèches sont des étendues d’herbes rases parsemées de petits arbustes.

 

Elles sont dites sèches car la roche calcaire du causse ne retient pas l’eau. Elles constituent un élément caractéristique incontournable de notre territoire.

Un peu d’histoire :

Avant la sédentarisation des hommes, les Causses du Quercy étaient couverts par la forêt.

Vers 5 000 ans avant Jésus Christ, les premiers agriculteurs commencent à la défricher et l’élevage s’étend. Pendant des siècles, la pratique du pâturage et le prélèvement régulier des arbres et des arbustes pour les besoins domestiques (chauffage, cuisine) vont contribuer à la création et au maintien de ces vastes surfaces d’herbage naturel.

 Mais depuis un siècle, le pastoralisme régresse partout en Europe et les pelouses sèches régressent simultanément. Les Causses du Quercy sont l’un des derniers grands ensembles de pelouses sèches en France et la brebis caussenarde est le principal artisan du maintien de ce milieu.

Abandonnées par les éleveurs, les pelouses sèches tendent alors à évoluer en milieu forestier, situation ensuite difficilement réversible.

Ces pelouses sont aussi parfois transformées en culture. Le concassage des cailloux et le labour profond du sol bouleversent les conditions naturelles du milieu.

 La restauration des pelouses sèches, lorsqu’elle est possible, se fait par débroussaillage mécanique ou manuel, en conservant des haies et bosquets pour que la faune puisse trouver des abris nécessaires à sa survie. En effet, ces milieux naturels hébergent des espèces, rares en France et en Europe, tout à fait originales, qui ont su s’adapter à l’aridité et au caractère calcaire du sol.

Des idées de balades :

    • Français
    • English
    • Español