Version imprimable

Current Size: 100%

Thierry Gabet...par nature

Portrait
Patricia Article écrit par Patricia, Chargée de mission ...

Aujourd'hui, j’ai rendez- vous avec Thierry Gabet à Carlucet. Thierry est naturaliste et cinéaste animalier. L’accueil est chaleureux. Thierry me raconte la naissance de sa passion, de sa vocation même. Cela remonte à son enfance, à ses vacances dans le Lot, chez ses grands-parents, et à son père chasseur qu’il accompagnait pour approcher la faune sauvage. Ce qu’il aime, c’est être dehors, dans la nature. C’est un passionné d’oiseaux, de mammifères et de reptiles. Et il adore les capturer… par l’image. Il se souvient, comment tout petit déjà, il rampait entre les bancs d’un jardin public, avec son instamatic, à l’approche d’un simple moineau. Il évoque l’instant magique du son du déclic de l’appareil.

 

Plus tard, devenu adulte, il s’installe sur le causse et ne le quitte plus « … c’est mon pays, j’aime ses lumières, ce rocher omniprésent, je ne suis heureux qu’au sein de tels paysages ! ». Très vite, il entre en contact avec le Parc naturel régional et réalise des inventaires naturalistes. Convaincu que les lacs sont un patrimoine majeur et apportent une vraie diversité biologique sur le causse aride, il propose au Parc de les mettre en images. Après trois années de préparation, de tournage mais aussi de récolte de fonds, le film « Vie sauvage des lacs de Saint-Namphaise » voit le jour (le Parc le réédite aujourd’hui en DVD avec un livret d’accompagnement).

 

Actuellement projectionniste pour Cinélot (l’image, toujours l’image…), Thierry se déplace, tel un boulanger, pour amener le cinéma dans les petits villages. « J’adore ce travail, aussi modeste que soit cet apport, je me sens utile et le cinéma itinérant me correspond tellement !».

 

 

Après les lacs, c’est dans les falaises qu’il souhaite nous emmener. Faucon pèlerin, Hibou grand-duc, Tichodrome échelette et autre Grand Corbeau seront les vedettes de son prochain film animalier. « Un travail de longue haleine, un sujet délicat portant sur des espèces très sensibles. Je dois être d’une discrétion extrême… mais les images s’accumulent déjà. Encore deux ou trois années de tournage et j’aurai la matière suffisante. »

Et Thierry de m’expliquer la magie de ces milieux rupestres, les spectacles naturels incroyables auxquels il assiste parfois, les heures d’attente dans le froid, les interminables séances d’affût fort heureusement récompensées… Nous attendons cette nouvelle réalisation avec impatience !

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage
    • Français
    • English
    • Español