Version imprimable

Current Size: 100%

A la découverte de nouvelles espèces ! - Episode 5

Exploration
Lucian Article écrit par Lucian, Spéléologue

Après la présentation des espèces souterraines terrestres, ce sont les espèces aquatiques que je vais présenter aujourd’hui !

 La faune aquatique du Quercy est beaucoup moins connue que sa faune terrestre et les identifications des spécimens collectés au cours du projet sont de ce fait moins avancées que pour la faune terrestre. Néanmoins, on peut faire état de découvertes particulièrement intéressantes, et le travail des spécialistes se poursuit...

Les habitats aquatiques souterrains peuvent être regroupés en deux grandes catégories:

  • Les eaux libres
  • Les milieux interstitiels

 La faune qui peuple ces deux grands types de milieux est assez différente. En particulier, les espèces d’eaux libres sont en général de taille bien supérieure à celles des milieux interstitiels.

 

Collecte de faune aquatique dans la grotte du Robinet (Photo A. Bedos)

 

La faune échantillonnée lors du projet est principalement celles des eaux libres. La collecte a été réalisée à l’aide de petits filets à maille fine, soit directement dans des gours, soit après pose d’appâts dans des lacs, soit directement dans les siphons par les plongeurs.

Bien que la faune obtenue renferme de nombreuses nouveautés pour le Quercy, les milieux interstitiels, plus riches en micro-invertébrés, n’ont pas été échantillonnés. Pour parfaire notre connaissance de la faune souterraine du Quercy, ces milieux devront faire l’objet de campagnes spécifique, mettant en œuvre des techniques particulières comme la pompe Bou Rouch.

 

Les eaux libres comprennent les cours d’eau souterrains, soit exogènes (pertes de ruisseaux épigés – à la surface du sol - en bordure des affleurements calcaires), soit endogènes (nés de percolations à l’intérieur même de la cavité), ainsi que les siphons et les lacs souterrains. Les grandes espèces qui y ont été collectées sont soit des formes entrainées sous terre à la faveur des pertes de ruisseaux (larves d’insectes, gammares), soit de vrais stygobies  aveugles et dépigmentés (espèces inféodées aux eaux souterraines).

Nous avons identifié dans les eaux libres des cavités du Quercy : 5 espèces du genre Niphargus (crustacés amphipodes), le crustacé isopode Sphaeromides raymondi, la planaire géante Dendrocoelum regnardi.

 

La fréquence et la diversité des Niphargus, tout comme la disparité de leurs tailles, sont tout à fait remarquables. La distribution fine des espèces est en cours d’étude, mais on sait déjà que plusieurs peuvent cohabiter dans une même cavité.

 

 Niphargus foreli, source de Lestang, causse de Saint-Chels (Identification M.J. Olivier, Photo L. Deharveng)

 

 

Sphaeromides raymondi, le plus grand invertébré cavernicole du Quercy, a été décrit en 1897 d’une grosse source de la région de Montpellier, et est longtemps resté limité aux karsts du sud-est du Massif Central. Ce n’est que 100 ans plus tard, que l’espèce est retrouvée dans les karsts du Quercy, à l’émergence du Ressel, 150 km à l’ouest. Elle y fut collectée par des plongeurs dans des siphons, loin de l’entrée. Cette découverte étonnante fut l’objet d’un article paru en 2006 dans une revue scientifique. Au cours de notre projet, l’espèce a été retrouvée dans des habitats beaucoup plus accessibles. Elle est notamment fréquente aux Igues d’Aujols, au bord du lac siphonnant.

 Le crustacé Isopode aquatique géant Sphaeromides raymondi

de l’Igue d’Aujols (Photo L. Deharveng)

 

 

 

La planaire Dendrocoelum regnardi, est la plus grande planaire souterraine de France. Elle n’était connue pour le Quercy que dans sa localité type, la grotte de Saint Géry à Loze. Hors Quercy, elle n’a été signalée que dans quelques nappes souterraines de l’Albigeois. Une grande population de cette belle espèce a été découverte dans la grotte de Font d’Erbie.

 

 

La planaire géante d’eau douce Dendrocoelum regnardi, provenant de Font d’Erbie (Photo Marko Lukic)

 

 

Des espèces de petite taille sont aussi présentes dans ces mêmes habitats aquatiques, ainsi que dans les flaques alimentées par les gouttages de stalactites. Toutes sont actuellement en cours d’étude. Elles comprennent des vers, des Gastéropodes (Bythinelles) et des micro-crustacés (copépodes et ostracodes en particulier). Aucun ver aquatique n’avait été signalé à ce jour des eaux souterraines du Quercy hormis à Padirac. Plusieurs espèces ont été collectées durant ce projet, notamment dans la grotte de Font d’Erbie. Une petite bythinelle endémique est connue de Padirac depuis 1903, et a fait l’objet d’une thèse récente; des espèces du même genre ont été trouvées dans d’autres cavités au cours du projet, et notamment en grand nombre à Font d’Erbie.

 

 

Micro-gastéropodes Bythinella provenant de Font d’Erbie (Photo L. Deharveng)

 

 

Les micro-crustacés, souvent très nombreux dans les collections d’eaux souterraine du Quercy, sont restés pratiquement non-étudiés jusqu’à ce jour, alors qu’ils représentent potentiellement la plus grande diversité de tous les organismes aquatiques.

Micro-crustacés Copépodes et ostracodes (dans leur carapace) provenant de Font d’Erbie (Photo L. Deharveng)

***********

Le projet porté par le Parc naturel régional des Causses du Quercy, avec le soutien de l’Agence de l’Eau Adour-Garonne, associe les spéléologues du CDS 46 et une équipe de l’Institut de Systématique, Evolution et Biodiversité du Muséum national d’Histoire naturelle de Paris.

Commentaires

faune aquatique cavernicole du Quercy

Bonjour,
Suite à une exploration, j'ai rencontré pour la première fois les 4 espèces décrites dans votre article dans le même siphon. Chose tout à fait exceptionnelle. Surtout pour le planaire que j'ai vu pour la première fois en 20 ans de spéléoplongée dans le Lot.
Ce site se trouve sur la commune de Pinsac (Nord du Lot).
J'ai filmé ces espèces dans leur milieu.
Pour plus d'information, je reste à votre disposition.

Bonjour, merci pour votre

Bonjour,
merci pour votre commentaire. Nous sommes bien sûr, intéressés par votre film.
Pouvez-vous nous contacter afin que nous disposions de vos coordonnées ? (S. Durand : sdurand@parc-causses-du-quercy.org)
merci

Sélectionnez la méthode d'affichage des commentaires que vous préférez, puis cliquez sur « Enregistrer les paramètres » pour activer vos changements.
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage
    • Français
    • English
    • Español