Version imprimable

Current Size: 100%

A la découverte de nouvelles espèces ! - Episode 1

Exploration
Lucian Article écrit par Lucian, Spéléologue

Bonjour ! Mon nom est Lucian.

J'ai été missionné par le Parc naturel régional des Causses du Quercy pour vous parler de nos dernières explorations dans le monde souterrain.

Les découvertes que nous avons faites ne peuvent pas rester secrètes ! Notre 1ère campagne réalisée en été 2014 avec le Comité départemental de spéléologie du Lot, a révélé des espèces souterraines jusqu'à présent méconnues du monde scientifique. Elles sont en cours d'analyse au Muséum national d'histoire naturelle.

Je vous propose de suivre les secrets de la micro-faune souterraine du Quercy, grâce aux posts réguliers que vous trouverez dans la rubrique « Exploration ». 

Voici comment tout a commencé :

Le territoire du Parc est essentiellement constitué de terrains karstiques, recélant une grande variété de cavités, gouffres et résurgences.

Cuzoul de Sénaillac © P. Tyssandier / Igue de Biau © JF Fabriol

De nombreux animaux sont liés à ces habitats, de façon temporaire (les chauves-souris sont les plus connues) ou permanente. La majorité d’entre eux sont des invertébrés terrestres ou aquatiques : vers, mollusques, insectes, collemboles, crustacés et arachnides.

Heteromurus nitidus - Grotte de la Racine - © Marko Lukic

La connaissance de cette faune reste encore très mal connue. Un projet d’échantillonnage des différentes espéces a été developpé.

Cette exploration est d’autant plus intéressante que la micro-faune peut témoigner des conditions de vie passées et donc apporter des informations précieuses sur les évolutions géoclimatiques. Si certaines populations d’espèces de surface se sont adaptées aux conditions extrêmes de la vie souterraine, et se sont différenciées en espèces, d’autres ont été piégées sous terre lors d’épisodes majeurs de changements climatiques comme le réchauffement post-glaciaire et ont peu évolué.

Les efforts se concentreront sur les groupes les moins étudiés jusqu’ici (espèces du guano, aquatiques) et les secteurs les moins connus du point de vue biologique. Cet inventaire constituera le document le plus complet existant en France en ce domaine pour une région karstique !

Une analyse génétique sera réalisée sur plusieurs espèces afin d’évaluer la divergence des populations entre les causses de Gramat, de Limogne et de Saint Chels.

Dans le prochain épisode : les différents lieux explorés, et quelques détails sur les techniques utilisées....

 

Le projet porté par le Parc naturel régional des Causses du Quercy, avec le soutien de l’Agence de l’Eau Adour-Garonne, associe les spéléologues du CDS 46 et une équipe de l’Institut de Systematique, Evolution et Biodiversité du Muséum national d’Histoire naturelle de Paris.

 

Contacts :
Sébastien Durand (Parc naturel régional des Causses du Quercy)
Louis Deharveng (Muséum national d’Histoire naturelle de Paris)
Guy Bariviera (Comité départemental de spéléologie du Lot)

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage
    • Français
    • English
    • Español