Version imprimable

Current Size: 100%

Les haies du Parc au cœur d’une étude

Article publié le 30 avr. 2018

Vous les croiserez peut-être lors de leurs déplacements sur le terrain : Florine Bert et Romain Urrère, stagiaires au Parc et à l’association Arbres Haies Paysage 46, réalisent actuellement un diagnostic bocager dans le Limargue et sur la Communauté de communes du Causse de Labastide-Murat.

Leur mission : évaluer le maillage bocager de ces deux territoires. Après un recensement des haies grâce à des photographies aériennes, ils vont étudier de manière plus approfondie leur qualité, en se basant sur plusieurs critères : leur structure, leur composition végétale, comment elles se connectent les unes aux autres …

Pourquoi ce diagnostic ?

Les haies forment un écosystème à elles seule : saviez-vous qu’une haie fonctionnelle peut nourrir et abriter une vingtaine d’espèces d’oiseaux ? Elles servent aussi d’habitat à de nombreux insectes et mammifères.  Le maillage des haies entre elles forme des corridors écologiques qu’empruntent les animaux pour se déplacer. Protéger les haies, c’est donc agir en faveur de la biodiversité.

Ce diagnostic permettra de préserver les secteurs bocagers, grâce à des mesures de gestion ou de restauration des haies. Les résultats de l’étude alimenteront aussi les réflexions des communes du Parc autour de l’urbanisme et des Trames vertes et bleues.

Commentaires

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage
    • Français
    • English
    • Español